Carte
 

Brèves

Rugby: Le CA Pompadour s'offre deux victoires à domicile

Réserves: Pompadour 20-5 St Simon Une nouvelle grosse écurie est venue défier le CAP sur ses...

Un nouveau bureau pour le Tennis Club

Réunis en comité de direction, les membres du conseil d'administration du TC Pompadour ont élu le...

Football : Résultats de l'AS Concèze

 Un week-end garni de football, au stade des quatre routes, à Concèze. Cela a commencé, le...

Pompadour a accueilli l'AG du Comité Régional du Don du Sang Bénévole

Les membres du Comité Régional pour le don du sang bénévole du Limousin habitent presque  tous...

Les randonneurs emmitouflés, mais motivés !

Lundi, 22 marcheurs  se sont rendus à Beyssac, malgré un vent glacial. Ils sont...

Bernard Brugère, honoré par les instances du rugby

Charles, Bernard, Dédée, Paul: plus de 200 années, au service du CAP, sur cette photo.

Les jeunes générations ne l'ont pas connu comme instituteur rigoureux et passionné, à Poujols (Beyssac 19), Ségur ou à Pompadour. Il en est pourtant passé, du monde, à son tableau noir. Pour les plus jeunes, il est quand même difficile de ne pas avoir croisé Bernard, aux Restos du coeur, au tennis club, aux collectionneurs, au jumelage, à la pétanque, au don du sang ou au rugby. Il est le seul champion de France de rugby, encore licencié au CAP. Finale remporté contre Juillan, en 1957. Titre retiré à Pompadour, après réclamation de Juillan, mais pour Bernard, une finale gagnée, c'est un titre gagné. La légende dit qu'il se serait fait tatouer un "Bouclier de Brennus", ainsi que la date de "SON" titre, sur une partie secrète de son anatomie. Mais nous n'irons pas vérifier.

Ce vendredi 1 décembre, Alain Parot, ancienne grande figure du CA Pompadour et actuel vice-président du comité du Limousin, a remis la médaille du comité, à Bernard, pour les nombreuses années passées au service du rugby et plus particulièrement celles consacrées au CA Pompadour. Bernard a offert un verre, à ses amis, présents pour l'occasion et a ressorti plusieurs albums photos de l'épopée moderne, de son cher CAP.