Carte
 

Brèves

Ouverture des piscines de Lubersac et Pompadour

Les piscines intercommunales de Lubersac et de Pompadour ont ouvert, ce lundi 29 mai, pour les...

Les randonneurs étaient à Chamboulive

Lundi  21 marcheurs se sont déplacés à Arnac pour parcourir le sentier des Levades malgré...

Etrusques et tapisserie au menu des collectionneurs

Le samedi 10 juin, l'ACPR, Association des Collectionneurs de Pompadour et de sa Région, organisait...

Le comité de Jumelage prépare la venue des Allemands

Ce sera une rencontre de jumelage estivale, cette année, à Pompadour. La délégation bavaroise...

Une fête du tennis réussie

Mercredi 14 juin, le tennis club de Pompadour avait combiné la fête du tennis et la clôture de la...

Le "cas fait débat" accueillait Angelika Olivet

Une thématique inédite qui a fortement intéressée le public.


 

C'est sous une thématique inédite que le " Cas Fait Débat " de mai a réuni une bonne trentaine de personnes dans les salons de l'Hippodrome.

Angelika Olivet, ancienne proviseure des lycées français de Hambourg (Allemagne), Ankara (Turquie) et La Marsa (Tunisie), a présenté le réseau des établissements scolaires français à l'étranger.

 

Accompagnant son propos par des photos d'écoles, de lycées et d'élèves de divers pays, elle a expliqué au public très intéressé le fonctionnement de ce réseau, géré par l'Agence pour l'Enseignement français à l'Etranger (AEFE), un opérateur du Ministère des Affaires Etrangères. Forte de son expérience professionnelle de 10 ans dans trois pays différents, elle a pu ajouter à son exposé des récits de son vécu et répondre aux nombreuses questions du public.

Au fil de la soirée, son auditoire découvrait un réseau scolaire unique au monde scolarisant 342 000 élèves dans 495 établissements scolaires, répartis sur 137 pays et qui peut faire la fierté de la France et des Français, par l'excellence de son travail en faveur des élèves français et étrangers et sa contribution au rayonnement culturel et linguistique de la France. " Un joyau pour la France " selon Laurent Fabius, ancien ministre des Affaires Etrangères.