Carte
 

Brèves

Installation du Conseil Communautaire

Le mercredi 15 juillet à 20 h 30 au centre culturel "La conserverie" se réunira le...

Réunion du conseil communautaire

Le conseil communautaire du Pays de Lubersac - Pompadour, se réunira le Lundi 27 juillet 2020 à...

Rugby : le CAP s'offre un match référence

Un président fier comme il le souhaiterait tous les dimanches

Réserves :  Pompadour 0-21 Ribérac

Opposés au leader, les "rouge et vert" n'ont pas eu à rougir de leur prestation. Ils ont fait jeu égal avec une très solide équipe Périgourdine, pourvue de deux ou trois énormes individualités. Le score est sévère mais logique, tant les visiteurs ont su faire preuve d'efficacité, à l'inverse des capistes, souvent dominateurs, mais stériles au moment de conclure. Des progrès encourageants mais qui ne cachent en rien les raisons de ces échecs répétés, à savoir l'absence de la majorité des joueurs, aux entraînements, le mercredi. Il n'y a pas encore si longtemps, l'équipe réserve du CAP accumulait les podiums, au niveau honneur, année après année. Composée d' individus, par forcement meilleurs que les joueurs actuels, mais qui venaient en nombre, tous les mercredis. Il n'y a pas de secret.

Premières : Pompadour 27-16 Ribérac

Face au troisième, qui a toujours pour objectif de remonter en fédérale 3, le CAP a montré un tout autre visage qu'au Lardin.

Cela partait pourtant mal, avec des visiteurs monopolisant tous les ballons et certaines attitudes, dans les rangs capistes, qui pouvaient justifier quelques inquiétudes. Les échecs répétés, du buteur Périgourdin, permettaient aux locaux de garder le contact. Pourtant bien en place en défense, les "rouge et vert" se montrent fébriles balle en main et n'ont su, que trop rarement, inquiéter leurs adversaires. Plusieurs tentatives d'intimidation ont eu pour conséquence de réveiller le groupe capiste, qui, admettons le, avec un évident manque de finesse, a répondu avec beaucoup de solidarité, aux "piques" adverses, verbales ou autres. Alors oui, on peut déplorer deux trois châtaignes distribuées ça et là, mais depuis quand il est de tradition, à Pompadour, de tendre l'autre joue après s'être fait cabosser la première ?

Menés 3-6, à la pause, après avoir été largement dominés, les locaux semblent touchés, fatigués par le rude combat livré dans le premier acte. Fort heureusement pour les Corréziens, les Riberacois, ressortis de leur vestiaire, n'ont jamais pu remettre la même intensité qu'en première période. Au contraire, les "rouge et vert" se lâchent et commencent même à prendre de belles initiatives. Plusieurs groupés pénétrants mettent à mal des visiteurs dépassés. Un essai collectif, un autre de Thomas Marbouty et un troisième de Romain Lagorce récompenseront tous ses efforts. Les visiteurs se referont un peu la cerise, par accoups, et inscriront un essai qui leur redonnera espoir. Mais en fin de rencontre, un petit côté, magnifiquement exploité par Baptiste Riffaud et Pierre Martin, offrira un doublé à Thomas Marbouty qui démontre sa capacité à courir comme le vent, dès qu'on lui tend une carotte.

Victoire bonifiée méritée, pour des "rouge et vert" qui s'offrent un match référence qu'il serait bon de reproduire, la semaine prochaine, contre un nouveau gros morceau, Le Bugue.