Carte
 

Brèves

Toujours autant d'engouement pour "Pompadour aux Lampions"

130 habitués ou néophytes se sont engagés dans l'aventure de Pompadour aux Lampions. De multiples...

8000 euros pour la ligue contre le cancer

Malgré le temps, La troisième édition de La favorite a connu un grand succès, en...

L'Association Culturelle a fait son bilan

Jeudi 20 juillet dernier avait lieu, à la salle de la forêt du Rugby/Basket de Pompadour,...

La dernière réunion de juillet a offert de belles courses

La dernière réunion de courses du mois de juillet s’est tenue dimanche 30 sur l’hippodrome de...

Pompadour fête le cheval du 12 au 15 août

Tout le weekend, du samedi 12 août au mardi 15 août, ce sont de nombreuses manifestations dédiées...

Visite des Allemands d'Oberelsbach

Le 29 juillet, 27 Allemands d'Oberelsbach, accompagnés par leur maire, Birgit Erb, sont venus à Pompadour. Le jumelage de six communes du Pays de Pompadour avec cette ville bavaroise existe maintenant depuis 35 ans, et certaines personnes viennent depuis le début, comme Manfred Beetz, président du comité allemand,  et son épouse. Mais chaque année,  il y a aussi de nouvelles venues. Après un verre offert par la municipalité et le chaleureux accueil par Alain Tisseuil, maire de Pompadour et les membres du comité de jumelage, le programme a démarré avec une visite de l'exposition installée dans la salle polyvalente, puis c'était une balade découverte du  bourg: la maison de retraite rénovée, la nouvelle route Michel Jussiaux, la maison de l'enfance, la médiathèque. Autant de haltes qui ont donné lieu à des explications sur le fonctionnement de ces équipements. 

Dimanche matin, une soixantaine de personnes, Allemands et Français, sont allées découvrir Lascaux 4,  une sortie particulièrement  intéressante pour tous. Puis c'était le repas à " l'Auberge du Peyrol ", très apprécié, et  une visite libre de la vieille ville de Terrasson.

La journée se poursuivait avec la soirée de gala à Saint Sornin Lavolps, une des six communes jumelées, avec la participation des maires. Jean-Paul Denanot, député européen, était présent, et Guy Jean-Pierre Plas représentait l'Association des Communes Jumelées du Limousin. Dans son allocution, Jean-Paul Denanot a pu féliciter le comité pour son travail sur le thème de l'accueil des immigrés, récompensé par l'octroi d'une subvention européenne de 10000 Euros qui permet aux Allemands et Français de rendre la rencontre de jumelage accessible au plus grand nombre. Les maires ont dans leurs discours abordé les contacts avec Villorba, ville italienne qui a des liens avec Pompadour par le biais de Pierre Villepreux et du rugby. Une date est fixée pour une nouvelle rencontre des maires, français, allemand et Italien, en vue d'un jumelage tripartite.

L'Amicale Laïque de Saint Sornin Lavolps a merveilleusement animé la soirée avec des danses limousines, auxquelles ont même pu participer les spectateurs, et des intermèdes musicaux pendant le repas. Lors de la remise traditionnelle des cadeaux , les maires se sont vu remettre un timbre allemand dédié au mouton de la Rhön, race protégée, emblématique de la région partenaire.

Lundi matin, pendant que les responsables des comités français et allemands avaient une réunion de travail à Troche, avec les élus, le groupe a  visité la vieille ville d'Uzerche. L'après-midi, le maire d'Uzerche, Jean-Paul Grador  et son épouse sont venus avec des migrants accueillis à Uzerche, et tous ont visité l'exposition d'Anne A-R sur des voyages de migrants. Puis, Pierre Delmas, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations, a présenté une conférence sur l'accueil des migrants en France.  Ses explications ont permis à l'assistance de mieux comprendre leurs droits et devoirs et de connaître la vérité notamment sur les subventions qui leur sont accordées et qui sont nettement  plus faibles que souvent supposé. La soirée s'est poursuivie plus gaiement, avec des jeux présentés par des immigrés d'origines très diverses.

Mardi était une journée libre qui a permis à chacun de retrouver des amis ou de s'organiser son propre programme de visites. Et le soir,  les Allemands ont repris  le car pour Oberelsbach, avec quelques larmes au moment des adieux !