Présentation


La Communauté de communes du Pays de Lubersac-Pompadour est composée d’un territoire de 12 communes, accessible par deux grandes autoroutes (A20 et A89), le rendant porche d’aires urbaines importantes telles que Brive, Limoges et Tulle. De même, ce territoire est traversé par 3 axes départementaux majeures : D902, D901 et D7.


    La compétence économique de la Communauté de communes a été renforcée par la loi NOTRe du 7 aout 2015.

Bloc de texte

Au-delà d’être bien desservie, la Communauté de communes présente un tissu économique attractif en ce que son territoire est pourvoyeuse d’emplois, que cela soit :

Agriculture Tertiaire, marchand et non marchand Artisanat et industrie
agricultures bovine et arboricole de qualité, et une volonté de développer l’agriculture raisonnée et des circuits courts de nombreux établissements dans le domaine médico-social et l’accompagnement des publics en difficultés Arnac-Pompadour et Lubersac concernant plus de la moitié des entreprises (respectivement, 103 et 151 entreprises)


La majorité des emplois est offert par les petits établissements (60%) et l’autre part (40%) par des grands établissements.

Bloc de texte

La Communauté est compétente, seule, pour octroyer des aides à l’immobilier d’entreprises (article L 1511-3 CGCT), octroyer des aides aux professionnels de santé dans l’objectif de favoriser l’accès aux soins en zones déficitaires (article L 2252-4 CGCT), garantir des emprunts contractés par des personnes morales de droit privé (article L 2252-4 CGCT), participer au capital de sociétés de garantie ou à la constitution d’un fonds de garantie auprès d’un établissement de crédit (article L 2253-7 CGCT).


Elle est aussi compétente, en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine par le biais d’une convention signée le 15 mars 2019 :


•    Participer au financement des aides et régimes d’aides en faveur de la création ou de l’extension d’activités économiques mis en place par la région (article L 1511-2 du CGCT) ;


•    Participer au financement des aides aux entreprises en difficultés décidées par la région (article L 1511-2 II CGCT);


•    Verser des subventions aux organismes ayant pour objet exclusif de participer à la création ou à la reprise d’entreprise (article L 1511-7 CGCT) ;
•    Prendre des participations au capital de sociétés de capital investissement, des sociétés de financement interrégionales ou propre à chaque région, de SEM nationales et de sociétés ayant pour objet l’accélération du transfert de technologie (article L 4211-1 8° CGCT) ;


•    Souscrire des parts dans un fonds commun de placement à risques à vocation régionale ou interrégional ayant pour objet d’apporter des fonds propres à des entreprises (article L 4211-1 9° du CGCT) ;


•    Participer financièrement à la mise en œuvre d’un fonds d’investissement de proximité défini à l’article L 214-30 du Code monétaire et financier (article L 4211-1 11° du CGCT).

Bloc de texte

Selon ces nouvelles compétences, la CCPLP exerce de différentes façons sa compétence économique.


Tout d’abord, elle développe ces Zones d’activités économiques.


Ensuite, en lien avec la Région, elle a établi des aides économiques reprises dans un Règlement d’intervention (lien aides économiques). Ces aides sont adressées aux nombreuses entreprises du territoire de la Communauté de communes qui sont présentées dans un annuaire des entreprises (lien annuaire).


Enfin, la Communauté de communes soutient, au-delà des entreprises, l’emploi en mettant en place une plateforme avec les offres d’emploi des entreprises et une possibilité de candidature spontanée (lien emploi).